Suivez-nous !



Pages les plus populaires

Notre guide des hébergements insolites !
Nos City Guides !
LifeStyle Voyage
Préparer son voyage !
Nos idées de voyage piur choisir votre destination !

5 raisons pour ne pas voyager avec un drone !

5 raisons pour ne pas voyager avec un drone !
5 raisons pour ne pas voyager avec un drone !

Je voyage beaucoup et je suis un grand fan de photos et de vidéos depuis de nombreuses années. Le drone m’a tapé dans l’œil depuis longtemps mais j’ai finalement renoncé à en prendre un avec moi en voyage. Ce n’est pas une question de budget ou de technique mais pour bien d’autres raisons. Dans cet article je vous dis pourquoi je ne voyage pas avec un drone.

1.      Un drone prend de la place et pèse un minimum !

Si comme moi vous faites déjà de la photo et de la vidéo, vous savez que votre sac à dos se remplit vite d’appareils et d’accessoires en tout genre ! Sans parler du guide de voyage, des papiers, des clés, du téléphone, de quelques barres de céréales, d’une bouteille d’eau, d’un trépied ou encore d’une petite trousse à pharmacie. Alors reste-t-il de la place pour un drone dans tout ce bazar ? Avec un minimum d’organisation et un sac un peu plus gros, je pense que je pourrais y rentrer un drone de petite taille comme le DJI Mavic. Il faudra aussi penser à garder un peu de place pour des batteries et la télécommande. Avec tous ses accessoires, comptez entre 1 et 1,3 kilo pour ajouter un drone à votre sac. Et encore, c’est parce qu’on a choisi le DJI Mavic. Les drones des concurrents sont plus gros et plus lourds tout comme les anciennes versions de DJI et son Phantom. Il faudra donc faire des compromis car on ne peut pas tout porter.

2. L’aspect légal est contraignant !

En France, la législation sur les drones commence à se structurer et de nombreuses règles se mettent en place. Vous pourrez trouver les principales ici si vous faites des vols amateurs : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Drone-_Notice_securite-2.pdf. De nombreux pays ont d’ailleurs suivi cette voie de la législation et ils sont parfois bien plus sévères qu’en France. Par exemple, en Irlande il faut une autorisation, même pour un vol loisir, en Allemagne il faut une assurance spécifique suivant la région et le Maroc ou le Brésil confisque les drones lors de l’entrée sur le territoire. Il faut bien entendu vérifier ses informations car nous ne sommes pas des spécialistes. Nos sources sont celles de ce site qui est dédié aux drones : http://www.reportairdrone.fr/ou-faire-voler-son-drone-dans-le-monde/

 

Vous l’aurez compris, vous ne pourrez pas faire n’importe quoi, n’importe où avec un drone. Vous avez même un risque de vous le faire confisquer à la frontière. Néanmoins, il faut relativiser car il y a peu de chance pour que vous soyez pris et poursuivi tellement les vidéos de drones sont nombreuses sur le web et les procédures judiciaires entre pays très compliquées. Il faudra donc principalement éviter de se faire prendre en flagrant délit. Attention, ce n’est qu’une analyse personnelle. On ne vous recommande absolument pas de voler n’importe où sans respecter les règles du pays dans lequel vous filmez. Ce que vous faites avec votre drone reste de votre entière responsabilité et la responsabilité de Trip85.com ne peut pas être engagé.

3. Piloter un drone ou voyager ? Il faut choisir !

Je fais déjà de la photo et de la vidéo en voyage. Cela me prend déjà pas mal de temps et je suis même en pleine réflexion pour essayer de me perfectionner dans ces domaines pour que je photographie mieux et moins pour que je profite plus de l’instant présent. Quand il faut faire un shooting avec un drone, il faut trouver un endroit sûr qui respecte les règles locales, le déployer, et faire ses prises de vues dans le casser ou le perdre. Vous en avez facilement pour une quinzaine de minutes pour faire une prise de vue de A à Z. Ce n’est pas énorme vous me direz mais le problème c’est que vous n’en ferez pas qu’une dans une journée de voyage. Je trouve personnellement que cela gâche un peu le voyage. On profite moins de l’instant présent et là où on est. Pour les globe-trotters qui parcourent le monde et qui ont le temps, ce n’est pas un problème. Mais pour ceux qui comme moi voyagent pendant leurs congés et temps libre, cela peut vite être chronophage.

4. Les prises de vues en drone ne représentent pas ce que je vois en vrai !

Je dois reconnaitre que les drones font de superbes prises de vue. On le sait depuis longtemps, ou au moins depuis les reportages de Yan Arthus Bertrand, la « Terre vue du ciel » est absolument splendide. Je le reconnais sans problème et je vais même vous dire plus, je suis parfois jaloux des shootings fait par certains autres blogueurs voyageurs que je salue au passage. Néanmoins, cela me dérange car finalement les vues prises par mon drone, n’auront été vues que par mon drone lui-même et non par moi. Ne trouvez-vous pas ça étrange comme concept ? C’est comme si vous alliez au Grand Canyon les yeux bandés avec une GoPro vissée sur la tête et que vous visionnez les images une fois que vous êtes rentré à l’hôtel. J'exagère volontairement. Mais n’avez-vous pas le sentiment de passer à côté de quelque chose ? que c’est virtuel ? En tant que spectateurs de ces vidéos, j’ai aussi l’impression que cela ne reflète pas la « réalité ». C’est beau mais finalement je ne le verrai pas de cette façon avec mes yeux quand j’irai. Cela relève du domaine de la publicité. C’est comme au McDo, la photo du burger est splendide sur la boite, mais quand vous l’ouvrez le visuel est tout autre.

 

Encore une fois je ne blâme pas ce qui le fond car chacun fait ce qu’il veut et voyage comme il l’entend. Et puis je ne suis pas non plus irréprochable de ce côté-là car il n’est pas rare que je m’offre un survol en hélicoptère comme au Grand Canyon, à la Grande Barrière de Corail ou au-dessus de Dubaï. L’avantage, c’est que je filme ce que je vois réellement en fixant ma GoPro qui filme tout le vol. Ainsi je profite pleinement. Et puis l’expérience de voler est tout autre, j’adore cette sensation. En revanche, côté pollution, c’est pas du tout responsable comme alternative. Comme quoi, personne n’est parfait.

5. La sécurité des vols en drone !

J’ai fait quelques vols en drone avec celui d’un ami et je pense qu’il faut un minimum d’entrainement pour maitriser parfaitement l’engin. C’est essentiel quand on voyage car on va souvent dans des endroits touristiques et il est assez rare qu’il n’y ait personne. Il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires pour ne blesser personne. Il faut également être certain de son matériel et de ses compétences pour ne pas l’abimer lors d’un vol. Je pense notamment à des vols près de rochers, au-dessus du vide ou de l’eau. On prend souvent un peu plus de risque pour ramener de belles images. D’ailleurs je n’ai pas trouvé d’information concernant les assurances voyages et l’utilisation de drone. Si vous avez une assurance voyage, ce que je vous recommande vivement, il faudra vous renseigner pour connaître toutes les règles du contrat concernant l’utilisation d’un drone et les blessures ou les dégâts qu’il pourrait engendrer par accident.

En conclusion !

En conclusion, je trouve que ces nouveaux jouets volants font des images magnifiques et se prêtent merveilleusement au genre de la vidéo de voyage. Néanmoins, je n’ai pas encore décidé de sauter le pas pour les raisons évoquées tout au long de l’article mais surtout car je n’ai pas vécu le moment que j’ai filmé en drone. C’est un avis tout à fait personnel qui me fait m’interroger sur la façon dont on « consomme » le voyage. Pour ceux qui utilisent les drones pour faire leur vidéo de voyage, je les félicite pour la qualité de leurs vidéos et leur temps passé à faire ses prises de vues car j’imagine vraiment le temps que ça prend. Merci à eux de nous faire rêver et malgré cet article je ne boycotte pas leurs vidéos. Bien au contraire, je les like et surlike !

D'autres articles similaires :


 

Partagez !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Guy (mercredi, 26 juillet 2017 13:37)

    Arthus Bertrand n'utilise pas de drone, tout est fait en hélicoptère

© Copyright 2010 - 2017
Le contenu de ce site est la propriété de Trip85.com et ne peut être reproduit
sans autorisation écrite.

L'utilisateur s'engage à utiliser les informations données sur Trip85.com et
ses réseaux sociaux sous son entière responsabilité et dégage l'auteur de
Trip85.com de toute responsabilité à cet égard.