Suivez-nous !



Pages les plus populaires

Notre guide des hébergements insolites !
Nos City Guides !
LifeStyle Voyage
Préparer son voyage !
Nos idées de voyage piur choisir votre destination !

mer.

13

avril

2016

Visiter le Doubs

Visiter le Doubs - Notre guide complet
Visiter le Doubs - Notre guide complet

Le Doubs est une région ou plutôt un département qui est méconnu. Pourtant il recèle des trésors aussi bien naturels, qu’architecturaux, gastronomiques et culturels. Pour ne rien manquer de votre voyage dans le Doubs, voici toutes les informations essentielles !

1 - Quels sont les lieux incontournables à voir dans le Doubs?

Au coeur des Montagnes du Jura, enlacé par la rivière qui lui a donné son nom et adossé à la Suisse sur 170 km, le Doubs en impose par ses grands monuments portant la signature d’architectes aussi illustres que Vauban ou Ledoux et célébrant de glorieux Doubiens. La Saline royale d’Arc-et-Senans, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco a été construite sous Louis XV par Claude-Nicolas Ledoux. De mai à octobre, le Festival des jardins redonne vie aux jardins ouvriers de la Saline. Cet été, la Saline sera également le théâtre d’un spectacle Lux Salina. Artifices, fresques lumineuses et spectacle vivant animeront les nuits d’Arc-et-Senans.

 

La Citadelle de Besançon est considérée comme l’une des plus belles citadelles de France. Construite par Vauban, elle surplombe de plus de 100 mètres la vieille ville enserrée dans un méandre du Doubs, et s’étend sur 11 hectares. Inscrite avec les fortifications Vauban du centre-ville au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la Citadelle invite à découvrir trois musées. Toujours à Besançon, il ne faudra pas manquer la maison de Victor Hugo où il est né.

 

Riche d’une Histoire dix fois centenaire, le Château de Joux perché sur un éperon rocheux, n’a cessé d’être reconstruit, agrandi et complété. A quelques kilomètres, le musée Gustave Courbet à Ornans rend hommage à l’enfant du pays. Il est empreint d’une grande modernité tout en respectant à la fois l’environnement et le caractère historique et intime de la maison où vécut l’artiste. Il offre également des vues inédites sur la Loue et la ville d’Ornans, faisant dialoguer les oeuvres avec les paysages qui ont tant inspiré le peintre.

Le musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux propose une véritable plongée dans l’univers de la marque du Lion. Avec plus de 200 véhicules et cycles, présentés dans l’ambiance et le décor de leur époque, ainsi qu’une multitude d’objets estampillés de la célèbre marque, les visiteurs sont conviés à un voyage dans le temps unique. Une visite couplée musée de l’Aventure Peugeot et site de production PSA Peugeot-Citroën permet d’avoir une vision complète de la marque née dans le Doubs.

 

Côté nature, le Doubs n’est pas en reste ! La grotte de Poudrey qui est immense vous offrira des décors naturels insolites à plus de 70 mètres sous terre. On pourrait y entrer la cathédrale de Notre-Dame ! Dans le même esprit, vous pouvez également visiter la grotte d’Oselle qui est situé à deux pas de la Saline Royale. C’est une bonne idée pour un jour de pluie. Si vous voulez prendre l’air, l’un des endroits incontournables est le Mont dOr. La vue sur les Alpes y est magnifique ! Elle fait le paradis des randonneurs et cyclistes ! Enfin, la rivière du Doubs appelle également à la visite. Vous pourrez y faire une balade en bateau et parcourir ses méandres si charmants. Ne manquez pas ses bassins, le saut du Doubs et la source de la Loue ! Les paysages sont magnifiques et offrent des vues sublimes tout au long de l’année !

 

Que vous soyez en famille ou pas, le parc animalier Parc Polaire ne vous laissera pas indifférent. Venez à la rencontre des animaux les cerfs, les yacks, les rennes,… Ici ils sont en « liberté » et vous pouvez les approcher au plus près ! Dans le même esprit, mais cette fois avec des animaux qui ont disparus depuis longtemps, il y a le Dino-Zoo qui fait la part belle à la préhistoire et aux dinosaures ! Le parc propose un tas d’activités qui raviront les enfants !

Mont d'or © CG25
Mont d'or © CG25

2. Que faire dans le Doubs?

Avec ses courbes généreuses, le Doubs se prête à merveille à la pratique de loisirs en extérieur. Il est à l’initiative de trois exclusivités. Inspiré du geocaching, le GPS Safari est une version originale, ludique et interactive de la randonnée créée en exclusivité par le Doubs dès 2004. Entre chasse au trésor et jeu de piste assisté par satellite, il mène à la quête d’une « cache » à découvrir en pleine nature ou en ville, d’indices en énigmes de géolocalisation à déchiffrer à chaque étape du parcours.

 

Lancé par le Doubs en 2006, après les JO de Turin qui avaient sacré plusieurs champions du Doubs, le Biathlon pour Tous combine parcours à ski de fond et tirs debout et couché à la carabine à visée laser. Chaque tir manqué est pénalisé d’un mini tour de piste dans une ambiance bon enfant. En été, il se pratique à roller ou à VTT.

 

Le saut à ski, ça vous tente ? Après avoir pris leur élan, les fans de nouvelles sensations peuvent goûter à l’euphorie d’un envol sur les deux plus petits tremplins du seul site français qui accueille chaque année une étape de la Coupe du monde de combiné nordique. La visite du site où s’entraînait le champion olympique, Jason Lamy-Chappuis, l’enfant des Montagnes du Jura, est également possible.

Le VTT est le vélo très tendance dans le Doubs. La station de Métabief est le spot par excellence avec 7 pistes de descente, 6 parcours enduro et 4 parcours cross-country. Certaines pistes sont dédiées à l’apprentissage dont la nouvelle piste verte Bike’All et les superbes circuits sur les crêtes face aux Alpes qui s’adressent également aux débutants et moins intrépides. Dans la vallée de la Loue, Ornans invite les vététistes débutants et experts sur 6 circuits tracés et accueille chaque automne l’X-trême/Loue, une épreuve de marathon rassemblant les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline.

 

Le département invite en hiver à toutes les ivresses de la glisse. Plus d’une trentaine de sites nordiques offrent plus de 700 km de pistes de ski nordique. Ici le vacancier a l’embarras du choix ! C’est peut-être à raquettes (410 km d’itinéraires) que se goûtent le mieux l’ambiance nordique et la féérie scintillante des étendues vierges ponctuées de villages qui font des lieux une montagne habitée. Le ski alpin se pratique principalement dans la station de Métabief qui offre 35 pistes réparties sur trois secteurs reliés entre eux et une vue exceptionnelle sur la chaîne des Alpes depuis le sommet du Mont-d’Or, plus haut sommet du Doubs (1 463 m).

3. Quels sont les 3 évènements à ne surtout pas manquer dans le Doubs?

Difficile de s’ennuyer dans le Doubs ! Rendez-vous en villes ou dans les campagnes, le programme est riche.

 

Parmi les nombreuses fêtes et festivals, on peut citer le Festival de musique de Besançon Franche-Comté qui a lie généralement en Septembre chaque année. Créé en 1948, il compte parmi les plus anciens et les plus prestigieux festivals de musique en France et son concours international de jeunes chefs d’orchestre créé en 1951 qui se déroule les années impaires, s’est rapidement imposé comme la plus prestigieuse manifestation de sa catégorie.

 

Ancienne Principauté wurtembourgeoise, Montbéliard a renoué avec la tradition du marché de Noël et accueillera pour sa 30e édition l’Autriche en tant qu’hôte d’honneur. Cet évènement prend place en Décembre chaque année. Véritable bijou dans son écrin de lumière, le marché de Noël de Montbéliard est de la plus grande authenticité avec ses 160 artisans rigoureusement sélectionnés. A la tombée de la nuit, le centre-ville de Montbéliard s’illumine avec des lumières par milliers mettant en valeur le patrimoine architectural de la Cité des Princes.

 

Chaque été, en Août, le Festival des Nuits de Joux anime les soirées au Château de Joux, mais aussi celles de Pontarlier. À un rythme de deux représentations par soirée, la troupe du festival propose cinq spectacles de styles et de registres différents : théâtre classique, théâtre contemporain cabaret et jeune public.

fest 07©yvesPetit
fest 07©yvesPetit

4. Quelles sont les spécialités culinaires à gouter dans le Doubs?

Jubilatoire, la cuisine du Doubs ressemble à la terre qui lui inocule ses flagrances et à ses habitants friands de joyeuses agapes. Gâté par la nature, le département est riche d’une mosaïque de terroirs concourant à créer une gastronomie tout aussi colorée.

 

Augustes saucisses de Morteau et de Montbéliard, toutes deux sous IGP. La saucisse de Morteau est née dans le Haut-Doubs, le long de la frontière suisse, au XVIe siècle dans les fermes comtoises, modèle d’architecture avec un élément distinctif et singulier, « le tuyé ». Cette grande cheminée pyramidale servait tout à la fois de garde-manger, de pièce à vivre et de fumoir. La Ferme-musée du montagnon à Grandfontaine-Fournets en offre un bel exemple. Elle permet de découvrir la vie d’autrefois des paysans et le fumage et séchage des salaisons du Haut-Doubs. Peu éloigné, le Tuyé du Papy Gaby à Gilley présente l’un des plus impressionnants tuyés du Haut-Doubs.

Département d'élevage de la race Montbéliarde, le Doubs est notamment le berceau du comté, première appellation d’origine protégée de France (AOP). Fine fleur des fromages le comté dispose d’une cour tout aussi prestigieuse avec notamment le mont d’or et le morbier, tous deux sous AOP. Le premier est un fromage d’hiver fabriqué du 15 août au 15 mars, crémeux et coulant, ceinturé d’épicéa qui transmet d’enivrantes senteurs boisées. Le second, tendre et moelleux, se reconnaît à la raie de cendre qui le traverse. On peut assister à leur fabrication le matin dans les nombreuses fruitières qui jalonnent les Montagnes du Jura. Mais une visite s’impose dans les caves d’affinage Marcel Petite au Fort de Saint-Antoine, près de la station de Métabief. Depuis 1966, à 1 100 mètres d’altitude des meules de comté y mûrissent lentement à basse température, à 8 mètres sous terre. Sanctuaire ? Panthéon ? Cathédrale ? Le lieu accueille 100 000 meules de comtés qui y atteignent leur maturité dans des conditions optimales.

5. Quand faut-il venir dans le Doubs? Combien de temps rester ?

Le Doubs est un département vert, bleu, blanc. Au printemps, la nature s’éveille et invite à de belles balades urbaines. En été, sa nature généreuse s’offre à l’hédonisme et aux loisirs outdoor. En automne le Doubs prend des airs de Canada avec ses camaïeux de jaune, rouge, orange… et en hiver, il se pare de son manteau blanc pour le plus grand plaisir des amateurs de loisirs nordiques et de paysages givrés.

GPSSafari_Lac_DoubsTourisme_LCheviet (3)
GPSSafari_Lac_DoubsTourisme_LCheviet (3)

6. Quels sont les hébergements insolites et de charme incontournables pour séjourner dans le Doubs ?

Après avoir arpenté le Doubs pour découvrir des sites d’exception, tester des loisirs nature et déguster de succulentes spécialités, il est temps de trouver un oreiller douillet sur lequel poser sa tête remplie de belles images ! Hébergements insolites, hébergements de charme, faites votre choix !

 

Parmi les hébergements insolites figurent les chambres de la Saline royale d’Arc-et-Senans, ancienne manufacture du sel classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, totalement revisitées par le célèbre designer Jean-Michel Wilmotte et décorées par l’architecte et auteur de bande-dessinée Damien Cabiron. Plus champêtres, les cabanes de charme de Château Marquise Mirabelle à Nans-sous-Sainte-Anne situées dans un amphithéâtre naturel karstique depuis lequel on embrasse tout le paysage, ou les cabanes et la roulotte du Domaine de Mieslot près de Besançon ou bien encore les cabanes du Château de la Dame blanche à Geneuille à moins que vous ne préfériez leur bubble avec sa baignoire balnéo.

Etonnants également les Greniers du Meix Lagor à Montlebon qui proposent six chambres aménagés dans d’authentiques greniers-forts (petite construction en bois séparée de la maison, qui servait de réserve à grain et de coffre-fort) regroupés dans une grande bâtisse comtoise autour d’une place centrale qui réunit les hôtes pour des moments de convivialité.

 

Le Doubs compte quantité d’hébergements de charme. Citons l’hôtel Le Sauvage à Besançon qui allie la sérénité d’un ancien monastère de soeurs Clarisse construit au XIXe siècle avec ses volumes, ses voûtes, ses oculus captant la lumière et le confort d’un hôtel de charme. Blotti dans une authentique ferme comtoise, située à 1 000 m d’altitude et à une quinzaine de kilomètres de la Suisse, le Pré Oudot abrite cinq chambres d’hôtes de charme qui font la part belle aux bois, à la pierre et son habillées de rouges, noix et noisettes. Tout près de Morteau, l’Arbre à Chapeaux à Grand’Comte-Châteleu a su conserver l’esprit authentique d’une majestueuse ferme comtoise. Les quatre chambres d’hôtes ont été décorés avec soin par des artisans labellisés « Entreprise du Patrimoine Vivant » et sont habillées de matériaux nobles : parquet, tissus tendus, marbreries, céramiques… A Pontarlier, la Maison d’à côté propose deux chambres d’hôtes aménagées dans un très bel appartement ancien de 200 m² avec parquet, cheminées, boiseries. Installées dans la sauvage vallée du Lison, les chambres d’hôtes A l’ombre du château à Nans-sous-Sainte-Anne ont investi une belle et grande demeure du XVIIIe siècle.

7. Que faire en soirée dans le Doubs ?

On y flâne, on y dîne, on y savoure la fête… Idéalement placée au coeur du centre-ville, la rue Bersot à Besançon recèle de nombreux charmes. Quand la nuit tombe, la voilà revêtant ses habits de fête éclairant ses bars (Bistrot Rétro, Café Bohème, Bar 42) où l’ambiance réjouissante saura vous ravir.

 

Sur l’autre rive du Doubs, le quartier Battant invite aussi à des soirées musicales et une rue est dédiée au quatrième art. Zone Art propose expositions et concerts. Le soir, c’est au bar des Arènes ou dans les rues voisines qu’ils se produisent (aux Passagers du Zinc, au Savana ou encore à l’Arche). On apprécie également ses cafés et restaurants des quatre coins du globe.

 

La Rodia, SMAC ouverte en 2011, est un véritable lieu de croisement des pratiques culturelles.

Informations pratiques :

Tout d’abord nous remercions Sylviane qui a bien voulu répondre à notre interview sur le Doubs et qui, de notre point de vue, l’a très bien mis en valeur dans ses réponses.

 

Site Officiel de l’OT du Doubs : http://www.doubs.travel/

 

Voici leurs coordonnées :

  • Doubs Tourisme
  • 18, rue de la Préfecture
  • 25000 Besançon
  • 03 81 21 29 99
  • www.doubs.travel

 

Pour venir :

  • En avion :
    • Aéroport de Dole Hura à 50 minutes de Besançon avec des vols depuis Bastia, Toulouse, Bordeaux, Nice
    • Aéroport de Lyon est à 2 heures de route mais certainement le plus pratique car les vols sont réguliers et très nombreux.
  • En train :
    • Gare de Besançon Centre
    • Gare de Besançon Franche Compté qui est située à 16 km de Besançon mais qui relie Paris en TGV en 2h05 en direct et Lyon en 1h57 en direct.
  • En voiture : Besançon est à :
    • 1h10 de Dijon
    • 2h15 de Genève
    • 2h30 de Lyon, Nancy et Strasbourg
    • 3h00 de Metz
    • 4h00 de Paris

Guides de Voyage :

  • On vous recommande le Cartoville de Besançon. On est fan de cette collection. Ce petit guide est pratique pour un voyage urbain.
  • Pour la région, il y a les classiques Routard et Guide Vert.

La Carte du Doubs !

Photos du Doubs !

Partagez !

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Nath (jeudi, 14 avril 2016 17:57)

    Il y a également les gares de Frasne, Pontarlier, Montbéliard à ne pas oublier pour venir ; et puis l'aéroport de Genève.

© Copyright 2010 - 2017
Le contenu de ce site est la propriété de Trip85.com et ne peut être reproduit
sans autorisation écrite.

L'utilisateur s'engage à utiliser les informations données sur Trip85.com et
ses réseaux sociaux sous son entière responsabilité et dégage l'auteur de
Trip85.com de toute responsabilité à cet égard.