Suivez-nous !



Pages les plus populaires

Notre guide des hébergements insolites !
Nos City Guides !
LifeStyle Voyage
Préparer son voyage !
Nos idées de voyage piur choisir votre destination !

Récit de voyage au Japon, Etape 12 et 13 : L'ascension du Mont Fuji

Carnet de Voyage au Japon
Carnet de Voyage au Japon

Cette étape qui dure deux jours est complètement dédiée à l’ascension du Mont Fuji. Au cours de cette étape on vous dira comment le rejoindre depuis Tokyo, quand faire l’ascension et surtout comment nous l’avons vécu pour vous donner quelques astuces. C’est parti pour une ascension dont on se souviendra encore longtemps.

Préparation de l'ascension du Mont Fuji

Ce jour-là on décide de faire la « grasse mat » le plus longtemps possible car nous allons faire l’ascension du Mont Fuji de nuit. On en profite pour faire quelques lessives et acheter de quoi manger une fois là-haut. Il vaut mieux prévoir car les prix des bouteilles d’eau et la nourriture est exorbitant. Et ça va crescendo en fonction de l’altitude. On finit notre sac et on s’en va pour prendre notre bus à la gare routière de Shingoku. Pour plus de faciliter on a gardé notre chambre même si on n’y dormait pas au cas on doit rentrer plus tôt. Mais pour les autres, vous pouvez laisser vos affaires à l’accueil de votre hôtel ou bien les laissez dans l’un des nombreux lockers qui se trouvent dans les gares ou bien dans les stations de métro.

Ascension du Mont Fuji
Ascension du Mont Fuji

Départ en Bus pour la cinquième station !

On rejoint donc notre bus qui est à 17h50. Quand on arrive, on retrouve la même ambiance qu’il y a quelques jours avec des gens partout, mais surtout des touristes qui partent à l’assaut du Mont Fuji. On recroise également le portoricain croisé deux jours plus tôt lors de l’achat de nos billets. On monte à bord du bus où l’on essaie de dormir un peu mais on est tellement excité qu’on a du mal à trouver le sommeil. Le bus est plutôt confortable et ça roule bien sauf au départ où il y a de nombreux bouchons.

 

Arrivés vers 20h00 à la cinquième station, on se dégourdie les jambes, on va faire un tour au toilettes et on s’achète un bâton en bois. Il ne nous servira pas à marcher (quoi que) mais c’est surtout parce qu’à chaque station on peut le faire graver au fer. Chaque station à ses propres inscriptions. On trouve que c’est une super idée souvenir.

Ascension du Mont Fuji
Ascension du Mont Fuji

Début de l'ascension du Mont Fuji

Avant de monter, on décide de rester 1 heure à la cinquième station pour s’acclimater à l’altitude qui est déjà de 2300 mètres. Notre copain Joce (le portoricain) décide de nous accompagner et de faire la route avec nous. Un journaliste danois qui veut aussi faire l’ascension vient à notre rencontre et nous demande s’il peut nous suivre et faire la montée avec nous, ce qu’on accepte aussitôt. Au fait, il s’appelle Mike! Notre petit groupe formé, on décide de partir tranquillement sur les coups de 21h00. On commence tout doucement et de toute façon le début et une pente assez douce avec quelques arbres sur les côtés. Après 30 minutes environ, on quitte la végétation et on peut apercevoir un bandeau lumineux qui fait l’ascension du Mont Fuji. Ils sont très nombreux !

Ascension du Mont Fuji
Ascension du Mont Fuji

Pas si facile cette ascension !

Plus on monte, plus le temps est frais. On rajoute vite quelques couches supplémentaires. On fait régulièrement quelques pauses mais notre ami Joce commence à avoir du mal à nous suivre car il a mal à un genou. Il nous dit de continuer sans lui (l’histoire ne s’arrête pas là – teasing). On continue donc mais la difficulté va croissante. Parfois on doit gravir de gros rochers mais il y a des chaines sur les côtés pour nous aider. On décide de faire une pause pour manger un morceau et reprendre des forces dans l’une des stations. Cela fait du bien de se réchauffer, manger un morceau et boire un café chaud. Comme on est tout proche des dortoirs on entend les gens dormir mais surtout quelques enfants pleurer car ils ne supportent pas l’altitude. J’en profite pour vous dire, que certains montent plus tôt dans la journée, dorment dans une des stations puis finissent la montée plus tard dans la nuit. L’avantage c’est qu’on peut se reposer à mi-chemin et surtout mieux s’habituer à l’altitude. Car il faut dire qu’en quelques heures nous sommes passés du niveau de la mer à 2500 mètres d’altitude. Ça fait un choc. Le point négatif c’est le prix car c’est de l’ordre d’une centaine d’euro la nuit et comme vous êtes en dortoir vous entendez des gens arrivés et partir à toutes les heures. Donc difficile de véritablement dormir.

Ascension du Mont Fuji
Ascension du Mont Fuji

Lever du soleil depuis le sommet du mont Fuji

On continue donc notre montée et nous sommes surpris par l’équipement de certains qui montent avec des converses basses, un jean et un sweat. Pas de lampe, ni de nourriture ou d’eau… On vous déconseille de faire pareil car il fait froid au sommet et les nombreux petits cailloux qui roulent sous vos chaussures peuvent vite avoir raison de vos chevilles.

 

On commence à apercevoir le sommet et le soleil commence à venir. Il ne va pas tarder à arriver. En haut, quelques minutes avant son apparition, on se pose parmi la foule de gens venus ici pour voir la même chose que nous. Ce lever de soleil est certainement l’un des plus beaux qu’on est vu. C’est magnifique. Une fois que le soleil est totalement levé et qu’il a commencé à réchauffer l’atmosphère, on entame notre descente. La température remonte vite et on découvre enfin le paysage qu’on a loupé durant la nuit. On a le droit à un paysage lunaire et volcanique avec quelques mini glaciers restés accrochés au volcan.

Ascension du Mont Fuji
Ascension du Mont Fuji

Redescente et retour en bus à Tokyo !

Au cours de cette redescente on croise Joce ! Eh oui ! Il n’a pas lâché l’affaire et s’est motivé pour finir ! Il a loupé le lever du soleil mais il sera monté au sommet ! Enfin, on pense car on ne le reverra plus.

Au bout d’un petit moment, la chemin qui descend se dissocie de celui qui monte. Il est plus large et plus facile qu’à la montée mais comme beaucoup de gens descente à toute allure (comme beaucoup d’enfants d’ailleurs), cela crée des nuages de poussière qui s’engouffre partout. Notre sac à dos s’en souvient encore.

 

Quand on arrive en bas, on se retrouve à la hauteur des nuages, c’est magnifique ! On rejoint la cinquième station et on essaie de trouver un endroit à l’abri des regards (derrière une boutique pour se changer car on a bien transpiré à la descente et on est couvert de poussière. On va à l’arrêt de bus avec 2 heures d’avance par rapport à l’horaire booké. Par chance, il reste de la place dans un bus qui part dans 15 minutes donc on a pu changer nos billets. En attendant de monter dans le bus on échange avec un peu tout le monde et on s’aperçoit qu’on est tous cassés par l’ascension mais tous supers contents ! C’était vraiment à faire !

 

Le retour sera vraiment long et à peine arrivés à l’hôtel, on a pris notre douche et on s’est endormi pour la journée entière !


Plus de photos sur cette étape !

Vidéos sur le Japon :

Partagez !

Écrire commentaire

Commentaires: 0
© Copyright 2010 - 2017
Le contenu de ce site est la propriété de Trip85.com et ne peut être reproduit
sans autorisation écrite.

L'utilisateur s'engage à utiliser les informations données sur Trip85.com et
ses réseaux sociaux sous son entière responsabilité et dégage l'auteur de
Trip85.com de toute responsabilité à cet égard.