Suivez-nous !



Pages les plus populaires

Notre guide des hébergements insolites !
Nos City Guides !
LifeStyle Voyage
Préparer son voyage !
Nos idées de voyage piur choisir votre destination !

Découvrez les conseils voyages pour visiter Sydney dans l'interview de d'Agnès Samour (Auteur du guide Sydney l'Essentiel)

Conseils voyages sur Sydney !
Conseils voyages sur Sydney !

Aujourd'hui on accueille Agnes Samour qui vient nous parler de son guide voyage "Sydney l'essentiel" aux Editions Nomades. Durant cette interview elle nous en dira un peu plus sur cette ville du bout du monde et nous donnera quelques conseils pour mieux apprécier Sydney ! Merci à Agnes pour de s'être prêté au jeu de l'interview!

1. Bonjour Agnès. Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots?

Je suis française, australienne et passionnée par la photographie, notamment argentique. J’ai étudié au Centre Australien pour la Photographie de Sydney il y a quelques années et je travaille actuellement sur mon deuxième livre, qui sortira en France en décembre.

2. Tu viens de terminer un guide sur Sydney qui va paraître aux Éditions Nomades en avril. En quoi se différencie-t-il des autres guides sur Sydney?

Les livres de la collection Essentiel, dont fait partie celui-ci, sont différents des autres grands noms des livres de voyage car ils sont écrits par des auteurs qui vivent déjà sur place ou qui ont une très forte connexion avec la ville en question (familiale ou professionnelle par exemple). Les Editions Nomades n’envoient pas des journalistes pendant 2 ou 3 mois pour faire une liste des meilleures adresses. Il s’agit vraiment de transmettre une atmosphère, une saveur particulière de chaque ville. Nous interviewons aussi des locaux à la fin de chaque section (art, boutiques, sorties et visites) pour qu’ils nous donnent quelques bons plans. J’espère avoir apporté des éléments nouveaux (notamment pour la musique, la variété des restaurants ou les activités un peu différentes).

Extrait du guide "Sydney l'Essentiel", Editions Nomades
Extrait du guide "Sydney l'Essentiel", Editions Nomades

3. Pourquoi vivre à Sydney? Qu'est-ce qu'il te plaît dans cette ville du bout du monde?

Je commençais à tourner en rond à Dublin après 3 ans et je souhaitais rester dans un pays anglophone avant de rentrer en France. J’ai hésité entre la Californie et l’Australie mais le visa (Working Holiday) était beaucoup plus simple à obtenir pour Sydney. Au départ, comme beaucoup, j’ai vraiment apprécié le climat, je ne vais pas mentir ! Je suis restée quelques semaines à Manly puis à Newtown avant de voyager plusieurs mois dans toute l’Australie et à Fiji.

 

Ce qui m’a plu au départ a été ce sentiment de liberté. On peut porter les vêtements que l’on veut ou marcher pieds nus si cela nous chante, personne ne nous fera des remarques dans la rue ou ne nous accostera. Mais aujourd’hui c’est aussi cela qui m’énerve un peu, cette nonchalance permanente.

4. Dans ton guide tu parles des différents marchés mais si il fallait en choisir qu'un, lequel choisirais-tu?

Je ne sais pas, j’aime varier les plaisirs. Je suis passionnée par le vintage, l’antique donc je dirais Surry Hills mais les meilleurs marchés aux puces sont à Paris !

5. Et les festivals? Lequel est le plus loufoque? Comment sont les Australiens? Plutôt introvertis ou pas du tout?

Je pense que les festivals à Sydney restent soft. Le Mardi-Gras est assez fun, même si cela n’a rien à voir avec la Gay Pride de San Francisco. Le Big Day Out est aussi un des évènements majeurs ici dans le domaine de la musique.

 

Les Australiens sont effectivement plus introvertis que nous en général, il me semble. Ils iront plus facilement dans la norme et se plaindront moins, ou du moins ne l’exprimeront pas directement. Ils feront un peu semblant de s’intéresser et de vous poser des questions, même s’ils s’en fichent un peu. Mais à côté de cela, ils se lâcheront totalement le week-end.

Extrait du guide "Sydney l'Essentiel" aux Editions Nomades
Extrait du guide "Sydney l'Essentiel" aux Editions Nomades

6. As-tu testé toutes les adresses et lieux que tu mentionnes dans ce guide? Si oui, est-ce que monter en haut du Harbour Bridge vaut vraiment le coup?

Bien sûr, je me vois mal affabuler et écrire dans le vide ! Le BridgeClimb m’a marqué à tel point que j’ai souhaité ensuite interviewer Chris (Henry), mon guide, pour qu’il nous parle de son travail assez fascinant. J’ai beaucoup aimé la sensation de vide et de plénitude. Tu te sens un peu seul(e) au monde et à part à bord d’un hélicoptère ou d’une hydravion, tu n’auras pas cette vue incroyable autre part. Le fait d’être par petits groupes de 10 ou 12 rend l’expérience encore plus unique.

7. Quelle est la journée typique d'un Sydneysider? Est-ce que le sport à une importance particulière?

Le sport occupe définitivement une place plus importante en Australie qu’en Europe. De nombreux clubs organisent des sessions de yoga, fitness, body attack et volleyball très tôt sur la plage (parfois à partir de 6h du matin) ou dans les parcs pendant la pause déjeuner. Et je connais effectivement certains Australiens qui vont surfer avant d’aller travailler.

8. Il pleut à Sydney... Quel programme me conseilles-tu pour occuper ma journée?

Tout dépend de ce que tu aimes…Pour ma part, je peux passer des heures dans une galerie d’art (Centre Australien pour la Photographie, Red Eye Gallery, Blender Gallery, Art Gallery NSW), au cinéma (au Ritz ou Palace Verona) ou même juste à lire avec un café (au Strand Espresso par exemple). Si tu viens pour la première fois, tu peux aller découvrir un musée (Maritim Museum, Powerhouse Museum), visiter une attraction à Darling Harbour ou aller vers Newtown.

Extrait du guide "Sydney l'Essentiel" aux Editions Nomades
Extrait du guide "Sydney l'Essentiel" aux Editions Nomades

9. Le voyage c'est les rencontres! Où puis-je rencontrer des vrais Sydneysiders?

Je pense un peu partout ! Même à l’Opéra Bar, qui est considéré comme ultra touristique, tu trouveras beaucoup d’Australiens. La ville est tellement cosmopolite que tu auras du mal à trouver un pub avec 100% d’Australiens, heureusement. C’est comme dans toutes les grandes métropoles, pour faire des rencontres, il faut s’inscrire à des clubs culturels ou faire du sport. Il y a aussi pas mal de bars branchés de petite taille qui se sont montés ces dernières années mais là, je garde certaines de mes adresses...

10. L’Australie est une sorte d'eldorado pour tous les jeunes français qui y partent un an en PVT. Est-ce vraiment un eldorado? En croises-tu régulièrement à Sydney? Quelle réputation ont-ils l

Je ne crois pas que l’on puisse encore parler ‘d’Eldorado’. Ce fût le cas il y a une dizaine d’années mais plus maintenant. Il faut savoir qu’en 9 ans, les loyers ont été multiplié par 2 au minimum et les prix des biens de consommations courantes ont doublé, voire triplé. Même si le taux de chômage peut paraître faible comparé à celui de l’Europe (6%), le monde du travail devient de plus en plus concurrentiel et vous ne trouverez pas forcément un job simplement en claquant des doigts.

 

Il y a effectivement énormément de Français à Sydney. J’entends parler notre langue toutes les semaines…Pour ce qui est de la réputation, je n’ai jamais eu de problème et nous sommes très bien acceptés, tout comme le sont les Allemands, les Brésiliens ou encore les Grecs. La culture française, la gastronomie, le style vestimentaire sont toujours appréciés. Mais il est vrai que l’année dernière, le Consul a publié une lettre ouverte demandant à plus de vigilance et de bon sens (notamment à propos de la consommation d’alcool, du respect des monuments historiques et du ‘French Shopping’ ie. vol à l’étalage).

 

Les Docks de Sydney !
Les Docks de Sydney !

11. Quand je suis allé à Sydney, je n'ai pas vu beaucoup d'aborigènes. Quelle est leur place dans la société australienne? Arrivent-t-ils à s'insérer?

C’est un sujet encore difficile ici et il reste malheureusement quelques ‘ghettos’ dans les banlieues ouest et à Redfern. On n’efface jamais totalement l’histoire, avec les conséquences dramatiques de la colonisation. Mais des structures se sont mises en place au fil des années. J’ai des amis d’origine aborigène qui ont très bien réussi, par exemple dans la musique.

12. Enfin, j'ai vu que tu étais photographe. Est-ce que les Sydneysiders accordent de l'importance à l'art? Est-ce que tu penses que cette ville te permet de mieux t'épanouir dans ton travail d'art

Il faut un peu chercher les évènements culturels ici et faire des efforts pour s’imprégner de la sphère artistique. Je pense aussi que les Sydneysiders apprécient plus l’art contemporain, en accord avec l’histoire de leur ville relativement nouvelle. Le lieu a définitivement une influence sur mon travail et je me sens beaucoup plus proche, artistiquement parlant, des Etats-Unis ou de la France et de l’Europe.

Informations Pratiques :

Site d'Agnes Samour : agnessamour.com

Site des Editions Nomades : editionsnomades.com/livres/details/48/sydney-lessentiel

Partagez !

Écrire commentaire

Commentaires: 0
© Copyright 2010 - 2017
Le contenu de ce site est la propriété de Trip85.com et ne peut être reproduit
sans autorisation écrite.

L'utilisateur s'engage à utiliser les informations données sur Trip85.com et
ses réseaux sociaux sous son entière responsabilité et dégage l'auteur de
Trip85.com de toute responsabilité à cet égard.